Bodysculptor

FR

Cellulite chez les hommes : comment y remédier ?

Cellulite chez les hommes : comment y remédier ?

Seulement une affaire de femmes, la cellulite ? Faux : la cellulite existe aussi chez les hommes ! Mais force est de reconnaître que les hommes sont nettement moins touchés. En effet, seulement 2% des hommes sont concernés par les capitons et la « célèbre » peau d’orange. Comment expliquer la formation de la cellulite chez l’homme ? Et surtout comment l’éliminer efficacement ? Gros plan sur les meilleures techniques anti-cellulite masculine à connaître.

La cellulite touche-t-elle aussi les hommes ?

Les hommes sont statistiquement moins touchés que les femmes

Le saviez-vous ? Les cellules adipeuses de l’hypoderme, dites aussi adipocytes, ne sont pas disposées de la même manière chez la femme que chez l’homme. En effet, ces cellules sont parallèles les unes aux autres chez la femme alors qu’elles sont disposées en oblique chez l’homme.

Conséquence : chez la femme, quand les adipocytes se gorgent de graisse, elles exercent une pression directe sur le derme (couche moyenne de la peau) et l’épiderme, au point de le déformer. D’où l’effet peau d’orange…

Chez l’homme, même quand les cellules adipeuses augmentent de volume, la pression ne s’exerce pas directement sur les couches supérieures de la peau. Pour couronner le tout :

  • la capacité à stocker des lipides est plus faible chez l’homme que chez la femme. Tout simplement parce que le corps féminin a besoin de se constituer des réserves énergétiques plus importantes, en prévision d’une éventuelle grossesse et de la période d’allaitement ;

  • la peau des hommes est naturellement plus épaisse que celle des femmes, si bien que les irrégularités de l’hypoderme sont mieux dissimulées.

De quoi expliquer pourquoi environ 90% des femmes sont concernées par la cellulite à un moment ou un autre de leur vie. Alors que seulement 2% des hommes déplorent des capitons.

Source : Science et Vie

Quelle est la différence avec la cellulite chez les femmes

Chez l’homme la cellulite, aussi appelée lipodystrophie superficielle ou panniculopathie œdémato-fibro-sclérotique, se localise souvent au niveau du ventre, du cou, des épaules et des bras. Notamment parce que la graisse est surtout stockée dans la partie supérieure du corps chez les hommes. Les hanches peuvent aussi être concernées : ce sont les fameuses poignées d’amour… Cependant, on peut tout de même observer de la cellulite sur les fesses et les cuisses des hommes dans certains cas. Mais c’est nettement plus rare.

Et chez les femmes ? C’est l’inverse : elles constituent plutôt leurs réserves dans la partie inférieure du corps. Si bien qu’elles ont plus souvent de la cellulite au niveau des fesses et des cuisses… Mais chez elles aussi, la cellulite peut se loger à d’autres endroits du corps.

Bon à savoir également : pour éliminer votre cellulite, il faut déjà savoir de quel type elle est exactement. En effet, il existe plusieurs catégories de cellulite, nécessitant des traitements différents. Chez l’homme c’est généralement très simple car la cellulite adipeuse, dite aussi cellulite graisseuse, est la forme la plus répandue.

Pincez la zone touchée entre vos doigts. Votre peau est bien molle ? Vous n’avez pas ressenti de douleur particulière ? Alors vous avez sans doute de la cellulite adipeuse. C’est encore plus probable si vous êtes en surpoids car cette cellulite est courante en cas de surcharge pondérale.

Quelles sont les autres formes de cellulite chez l’homme ?

Au fil du temps, la cellulite peut s’incruster. On parle alors de cellulite fibreuse, qui s’observe surtout chez les hommes de 50 ans et plus. Pour l’identifier c’est assez facile : les zones touchées sont dures et douloureuses au toucher.

Autre forme de cellulite à connaître : la cellulite aqueuse. Il n’y a même pas besoin de la pincer pour la voir : la peau est flasque et gonflée… Cependant, le risque d’en avoir est assez faible chez l’homme. En effet, la cellulite aqueuse est liée à la rétention d’eau. Si ce trouble est fréquent chez la femme il est bien plus rare au sein de la population masculine. En règle générale, les hommes qui en sont touchés souffrent d’un déséquilibre hormonal particulier.

Enfin, retenez que vous pouvez présenter plusieurs types de cellulites à la fois. On parle alors de cellulite mixte.

Quelles sont les causes de la cellulite chez les hommes ?

Déséquilibre hormonal

Plusieurs déséquilibres hormonaux peuvent favoriser la lipodystrophie masculine. Parmi eux citons surtout :

  • une surproduction d’hormones œstrogènes, qui peut entraîner une prise de poids et l’apparition de cellulite. Notamment de la cellulite aqueuse car l’excès d’œstrogènes favorise la rétention d’eau ;

  • un déséquilibre des hormones thyroïdiennes, dû à une hypothyroïdie. Comprenez par là que la thyroïde ne produit plus suffisamment d’hormones thyroïdiennes. Bien souvent cela débouche sur une prise de poids. D’où un risque de cellulite adipeuse ;

  • une diminution du taux de l’hormone testostérone liée à une maladie (ex. : tumeur de l’hypophyse), un traumatisme aux testicules ou un traitement médical (ex. : chimiothérapie, radiothérapie). En temps normal, la testostérone favorise la prise musculaire. Mais si elle est produite en trop petite quantité, ce sont les œstrogènes qui prennent le dessus dans l’organisme. D’où le risque de développer de la cellulite.

Hygiène de vie

Chez la femme comme chez l’homme, la formation de cellulite peut également être liée à une mauvaise hygiène de vie. Les deux facteurs dont vous devriez le plus vous méfier ? La sédentarité et l’alimentation déséquilibrée.

Mode de vie sédentaire

Pour rappel, on considère que votre mode de vie est sédentaire si vous passez la plus grande partie de votre temps en position assise ou allongée, hors temps de sommeil. Travailler assis devant votre bureau plusieurs heures de suite, être assis au volant de votre voiture ou dans les transports en commun : tout cela participe à la sédentarité.

Cette dernière doit être combattue car elle favorise l’apparition de nombreux troubles. Dont une prise de poids qui peut elle-même entraîner la formation de cellulite. Mais ce n’est pas le plus grave car la sédentarité et le surpoids sont également des facteurs de risques cardiovasculaires et de cancer. C’est pourquoi il est important de faire suffisamment d’activité physique !

Mauvaise alimentation

Avant l’âge de 30 ans, beaucoup d’hommes ont l’impression de pouvoir manger tout ce qu’ils veulent sans prendre de poids. Simple question de métabolisme. Mais passé la trentaine, c’est une autre histoire. Notamment parce que la production de testostérone commence déjà à ralentir progressivement ! Fast-food, aliments transformés riches en mauvaises graisses et en sucre (ex. : sauces du commerce, charcuterie) : ce qui n’avait pas l’air d’impacter leur ligne jusqu’alors devient une source de surpoids et de cellulite chez les hommes.

Un bon conseil : quel que soit votre âge, veillez toujours à vous alimenter sainement. C’est important pour garder un bon tonus musculaire et rester en bonne santé.

Génétique

On n’hérite pas de la cellulite de ses parents. En effet, le processus n’a vraiment rien à voir avec celui des maladies génétiques héréditaires comme la mucoviscidose ou l’hémophilie par exemple.


Cependant, vous pouvez effectivement avoir un terrain génétique favorable à la formation de capitons. Vous avez donc plus de risques d’en avoir si d’autres membres de votre famille ont de la cellulite. Mais cela reste une simple prédisposition, pas une fatalité.

Andropause

L’andropause désigne un ensemble de symptômes liés à la baisse de sécrétion de testostérone ainsi que d’autres hormones sexuelles chez l’homme (ex. : troubles du sommeil, perte de mémoire, fatigue, bouffées de chaleur, diminution de la masse musculaire).

En pratique, l’andropause commence surtout à se manifester vers l’âge de 45 ans. C’est aussi à cet âge que la ménopause peut se manifester chez la femme d’ailleurs… Différence notable cependant : après la ménopause, les femmes ne peuvent plus avoir d’enfants naturellement. Alors que les hommes connaissent « seulement » une baisse de leur fertilité avec l’andropause.

Problèmes de fertilité mis à part, cette chute importante de testostérone va souvent de pair avec une augmentation des réserves de graisse… Et éventuellement aussi avec l’apparition de cellulite chez les hommes.

Quelles solutions et traitements efficaces contre la cellulite chez l’homme

Pratique physique

Faire régulièrement de l’exercice physique : voici une bonne manière de lutter contre la sédentarité et ses méfaits. C’est également une :

  • source de bien-être car le sport génère la production d’endorphines, aussi appelées hormones du bonheur ;

  • source de confiance en soi. Prendre activement soin de sa santé et de son apparence permet effectivement de se sentir « mieux dans ses baskets » !

Pour éliminer plus facilement la cellulite, pensez notamment :

  • à utiliser des appareils de fitness (ex. : rameur, tapis de course, vélo elliptique) ;

  • aux sports d’endurance, comme le jogging et la natation ;

  • aux exercices de musculation comme les pompes, les haltères, les tractions, etc.

Côté rythme, nous vous invitons à vous appuyer sur les recommandations de l’OMS pour rester en bonne santé. L’Organisation Mondiale de la Santé donne plusieurs repères en fonction de l’âge et de l’intensité de l’activité (ex. : 150 à 300 minutes par semaine pour les activités d’endurance d’intensité modérée entre 18 et 64 ans).

Alimentation saine

Adopter un régime alimentaire sain au quotidien est également essentiel pour rester en bonne santé et combattre la lipodystrophie masculine. Veillez surtout à :

  • limiter les sucres et les aliments transformés (ex. : saucisses, charcuteries, plats à mettre au micro-ondes, etc.) ;

  • limiter également la consommation de viandes ;

  • mettre l’accent sur la viande maigre et les poissons gras (ex. : sardine, saumon) pour faire le plein de protéines et de bonnes graisses ;

  • privilégier les fruits et légumes frais de saison. Ils contiennent beaucoup de vitamines et d’antioxydants utiles pour retrouver une peau plus ferme ;

  • consommer régulièrement des aliments riches en fibres (ex. : fruits secs, artichauds, oignons) car les fibres favorisent la perte de poids ;

  • boire au moins 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

.

Compléments alimentaires

Sur le marché, vous trouverez également de nombreux compléments alimentaires estampillés « anti-cellulite » ou « anti-peau d’orange ». Ils peuvent contenir des actifs très différents, visant à activer le déstockage des graisses ou même à améliorer la circulation sanguine pour combattre la cellulite aqueuse. Certains d’entre eux peuvent effectivement aider à combattre la cellulite chez l’homme mais :

  • soyez toujours très prudent avec les compléments alimentaires vendus sur le Net. En particulier ceux venant de l’étranger car ils peuvent contenir des substances nocives pour votre santé ;

  • par principe de précaution, il est également toujours recommandé de prendre un avis médical avant de consommer des compléments alimentaires. Quels qu’ils soient. Cela permet d’éviter des surdosages en vitamine dangereux pour votre santé par exemple ou des interactions avec vos traitements médicamenteux.

Appareils minceur

Des appareils minceur permettent aussi de combattre la cellulite chez l’homme. Et ce, aussi bien en institut de beauté qu’à domicile. Parmi eux citons notamment la ceinture BodySculptor. Vous pouvez l’utiliser directement chez vous afin de réduire la cellulite du ventre, raffermir votre peau… Et perdre aussi quelques tours de taille au passage. C’est totalement indolore et sans effet secondaire.

Idéalement, il est recommandé de faire au moins 12 séances avec elle. Le bon rythme ? 3 à 4 séances de 60 minutes par semaine.

En savoir plus sur la ceinture BodySculptor Move

Soins et massages

Autres armes à utiliser pour combattre la cellulite chez l’homme :

  • les soins tels que les crèmes anti-cellulite. Il existe notamment des crèmes anti-cellulite spéciales pour le ventre. A appliquer en massage, elles aident à désengorger les adipocytes et activent la micro-circulation pour faciliter l’élimination des graisses délogées ;

  • les massages anti-cellulite, généralement pratiqués en institut de beauté et dans les Spas. Parmi les plus utilisés, citons surtout le célèbre palper-rouler, qui permet de désengorger les cellules graisseuses. Ou encore le drainage lymphatique : en relançant la circulation lymphatique, il facilité l’évacuation des toxines et des graisses.

Chirurgie et médecine esthétique

Enfin, il est également possible de faire appel à la chirurgie ou à la médecine esthétique pour combattre la cellulite chez l’homme.

La liposuccion, notamment, peut être très efficace contre la cellulite adipeuse. En pratique, cette intervention chirurgicale consiste à aspirer la graisse, ce qui permet à la fois d’affiner la silhouette et de lutter contre l’effet peau d’orange. Mais cela reste un acte invasif, nécessitant souvent une anesthésie générale. Avec les risques que cela implique…

Mais avant d’envisager une intervention aussi lourde, vous pouvez aussi vous tourner vers des techniques de médecine esthétique anti-cellulite non invasives. Avec elles, il n’y a ni anesthésie, ni incision. Généralement indolores, elles présentent également peu d’effets secondaires (ex. : rougeurs, gonflements passagers). Parmi elles, citons notamment :

  • la cryolipolyse, qui consiste à détruire les réserves de graisses par le froid à l’aide d’un appareil ;

  • différentes techniques s’appuyant sur l’utilisation d’un laser anti-cellulite par voie externe. Il peut s’agir par exemple d’un laser à diodes (LED) ou d’un laser HIFU (High Intensity Focus Ultrasound) employant des ultra-sons pour s’attaquer au tissu adipeux ;

  • la stimulation musculaire électromagnétique, qui consiste à diffuser un champ magnétique pour activer la fonte des graisses et réduire la cellulite.

En savoir plus sur les alternatives à la liposuccion

Articles similaires

15 conseils utiles pour raffermir la peau

Quelles sont les alternatives à la liposuccion ?

Comment éliminer durablement la graisse viscérale ?

Catégories